La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Les chronos réalisés sur 1500 mètres au Meeting de Marseille vont être invalidés. La distance effectuée par les athlètes est en réalité trop courte. Cela annule ainsi les 3’32’’88 de Abdelaati Iguider, déclarés alors meilleure performance mondiale.

 

Samir Dahmani en queue de peloton vise la régularité et contrôle son tempo dans ce 1500 de reprise

La mauvaise nouvelle débarque des Etats-Unis, et des très avisés internautes du site Lets’Run débattant sur le forum du site. Un certain Deanouk jette une bombe en affirmant que le chrono de 3’32’’ 88 de Abdelaati Iguider du meeting de Marseille est douteux. Cet orfèvre a pris tout son temps pour disséquer la vidéo de la course réalisée par Canal + et diffusée sur Youtube, et il affirme, forces détails à l’appui, que le départ de la course n’a pas été donné sur la bonne ligne blanche.

Les athlètes auraient ainsi réalisé une distance plus courte, les hommes comme les femmes. Mais c’est bien sûr l’annulation de la performance d’Iguider qui marquera le plus les esprits, le Marocain s’était hissé au passage en tête du bilan mondial 2015.

C’est justement ce gros chrono qui avait attiré l’attention des spécialistes US, et les avaient incités à creuser pour en savoir plus.

Sans doute 10 mètres de différence

René Auguin, manager en charge du plateau de Marseille, ne peut qu’être déçu. Il s’était enthousiasmé par cette performance, apportant un grand crédit à ce tout nouveau meeting mis sur pied pour l’inauguration du stade Delort.

Et il l’admet, l’info est belle et bien exacte, la distance est trop courte. De combien de mètres ? L’information officielle devrait être effectuée ce mercredi, une fois le rapport du juge arbitre remis, et après vérification sur place des marques au sol. (1)

 

Clémence Calvin (en jaune) au départ du 1500 m à Marseille

Le départ du 1500 m femmes à Marseille. La ligne « normale » est située à l’arrière, il manque 7 mètres.

Sur Lets’Run, le débat est intense, et le débours est évalué à 10 mètres environ. Ce qui justement met en rage René Auguin est le fait que les chronos auraient de toute façon été très bons, cela correspondrait à un différentiel d’environ 1 seconde.

Comme il le rappelle, de telles erreurs des juges ne sont pas si rares, on a déjà vu des barrières oubliées sur le steeple, des erreurs dans les décomptes de tours sur des 5000 mètres…

Dans tous ces cas, la sanction punit évidemment les athlètes. Et dans le cas du meeting de Marseille, cela balaye aussi le très bon chrono de Samir Dahmani, 3’36’’53, accueillis comme un très beau signe d’espoir de son retour sur le devant de la scène après des années difficiles…

> Texte : Odile Baudrier
> Photo : Gilles Bertrand

(1) L’information officielle donnée après publication de notre article fait valoir une erreur de 7 mètres qui manquaient. Les athlètes ont couru 1493 mètres au lieu de 1500 mètres.