La suspension de Liliya Shobukhova a été allongée de 14 mois, et tous ses résultats annulés depuis 2009. Mais la marathonienne russe va-t-elle rembourser les primes de ses victoires à Londres et Chicago ???

 

Une très sombre histoire autour de la marathonienne russe

Suspension allongée pour Liliya Shobukhova. Cette fois le Tribunal Arbitral du Sport a donné raison à l’IAAF, qui avait sollicité l’instance suisse pour que la sanction prise par la fédération russe à l’encontre de la marathonienne ne se limite pas seulement à deux années.

C’est donc 14 mois de plus qu’a écopé Shobukhova, interdite de compétition jusqu’en mars 2016. Cette nouvelle n’a probablement pas beaucoup ému la marathonienne qui affichera 39 ans à la levée de sa suspension.

Mais l’officialisation de l’annulation de tous ses résultats depuis 2009 pourrait se révéler beaucoup plus lourde de conséquences pour elle. Et surtout pour son compte bancaire.

Les organisateurs du Marathon de Londres et de Chicago ont clairement annoncé qu’ils allaient tenter toutes les actions possibles pour récupérer les sommes versées lors de ses victoires dans ces deux courses.

A Chicago, elle avait engrangé trois victoires consécutives, une réussite inédite, menée en 2009-2010-2011, et à Londres, elle avait conquis la 1ère place en 2010. Cette même année, elle remportait le « World Marathon Major Series », et son énorme bonus, de 1 million de dollars.

Le circuit des marathons mondiaux, lui aussi, prétend à récupérer cette somme, alors que Chicago vise à se voir rembourser les 850.000 dollars distribués sur les quatre marathons qu’elle a disputés, incluant 500.000 dollars de primes d’engagements…

Tout ce gratin du marathon mondial se montre bien décidé à mettre la pression sur Andrei Baranov, le manager de Liliya Shobukhova, pour recevoir en retour ces espèces.

De telles procédures pourront-elles aboutir ? L’avenir le dira, même si les premiers experts interrogés soulignaient l’extrême difficulté de voir une telle demande acceptée par un tribunal russe. A moins que Liliya Shobukhova prenne la décision de rembourser, d’elle-même ou sous la très forte insistance de sa Fédération, en pleine perdition actuellement avec toutes les affaires de dopage l’affectant.

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : G.B.
Étiquettes: