off 5000

Dominique Chauvelier tire Adrien Bouvet et Momo Serbouti

 

Suite à l’annulation des 10 et 20 km du Mans, Dominique Chauvelier décide d’organiser pour ses copains un 5000 mètres. Un OFF réunissant 40 coureurs qui pour la plupart n’avaient jamais couru sur une piste. Une brèche qui pourrait être le point de départ d’une forme de pratique nouvelle pour un athlé sans contraintes. Une utopie ?

 

« Mais pourquoi il n’y aurait qu’en trail qu’on organise des off ? «  La réflexion est toute simple mais il faut naviguer entre ces deux mondes, l’athlé et le trail pour s’interroger de la sorte. Et qui peut le mieux se poser une telle question ? La réponse, Dominique Chauvelier. Bon !!!Oui !!! Certains vont dire « encore lui ».

Et bien oui, encore lui, pour s’enthousiasmer, pour tenter des coups, comme celui d’organiser un 5000 mètres au débotté, sans autorisation, sans affiliation, un OFF comme on dit dans le milieu du trail. D’ailleurs, en un rien de temps, moins qu’il n’en faut pour courir un 400, Vinciane Cussot interpellait Mister Chauchau pour lui dire : « N’appelle pas ça un test, tu devrais appeler cela un OFF ».

Il faut qu’en même une bonne raison (ou une bonne idée) pour se lancer dans un micro-projet de la sorte. L’annulation des 10 et 20 km du Mans suite à une grève des employés communaux aura été le déclencheur. Dominique Chauvelier rameutait donc sa bande pour leur proposer « on se fait un 5000 «.  Les noir et rose de son club se sont tous grattés le menton mais ont tous dit OK. Un coup de téléphone à Momo Serbouti, il était partant ainsi que Thomas Charpentier et Laurent Boquillet de l’Entente Sarthe.

Dans son garage, Dominique Chauvelier a pris un mégaphone, son VTC, son beau maillot de club et c’était parti sur la piste du stade de l’Ile au Sport « Tu te rends compte, on était 40 », il répète le chiffre plusieurs fois « 40 !!!». Tous alignés comme une équipe de foot, appelés les uns après les autres à se rendre sur la ligne de départ, Chauchau au micro, Chauchau sur son vélo, Chauchau pour donner le bon tempo au fidèle Momo calé dans la foulée d’Adrien Bouvet.

OFF 5000 A

Coût de l’opération « zéro franc, zéro centime » précise le GO de ce club Med de l’athlé improvisé, Dominique Chauvelier expliquant « moi j’ai fait cela pour le coureur, pas pour moi. C’est une autre façon de relancer la piste. Rien que pour apprendre à griffer. Si vous venez sur piste, vous serez mieux sur la route, mieux en trail. Je leur avais dit « un 5000, c’est votre temps sur 10 km divisé par deux moins dix secondes ». Franchement, c’est 100% de réussite mais ils en ont bavé ». A l’arrivée, Momo Serbouti est crédité de 15’08’’ et Cécile Kempf de 17’50’’ puis ce petit monde s’est allongé dans l’herbe tendre et les mômes ont « joué » au saut en longueur. Dominique Chauvelier qui a déjà donné rendez vous pour un 3000 la semaine suivante de conclure « j’ai fait le papy gâteau, j’ai fait du Chauchau ».

Dans ce peloton de 40 coureurs, Laurent Boquillet pieds nus, jouait les « Free to Run ». 24 heures après ces 12 tours et demi, son enthousiasme n’est toujours pas retombé. Il confirme : « J’ai adhéré de suite car l’athlé est un sport dur, ingrat. Il faut que l’on remette du jeu, du plaisir. Il faut remettre de la légèreté dans ce que l’on fait ». Il lâche avec l’emphase qu’on lui connaît « la piste, c’est beau ».

Quatre mois après la création de l’Entente Sarthe qui chatouilla le landernau manceau, c’est finalement un 5000 « sauvage », qui rapprocha de façon symbolique les clubs du Mans avec la présence de trois entités fédérées, dans les basques d’un Dominique Chauvelier ordonnancier d’un 5000, sans officiels, sans règles et sans contraintes. Laurent Boquillet s’en réjouit : «On s’oppose trop. Ce devrait être toi et moi et non toi ou moi. Le maillot de club doit s’effacer derrière l’initiative. Ce fut du partage. Tu imagines, j’ai couru avec Momo (Serbouti). Il me met un tour mais j’avais l’impression de courir avec lui, je pouvais admirer sa foulée. Organiquement, c’était  parfait ».

Laurent Boquillet ne veut pas en rester là, il rêve d’organiser dans le même esprit le Mile des Champs Elysées et rêve déjà d’un grand mouvement de fond. Quant à Dominique Chauvelier, il a déjà invité ses copains à son anniversaire. Au petit matin, pour fêter ses 60 ans, il tracera une boucle de 1 km pour donner le départ d’un OFF de…60 minutes.  Tout un symbole !!!

> Texte Gilles Bertrand

> Photos : Vinciane Cussot

5000 OFF B