Cross d'Edimbourg
Le cross d’Edimbourg organisé début janvier 2017 a été suivi par un million de téléspectateurs grâce au direct de la BBC. Une audience supérieure à celle du match de foot Manchester United/Reading !

Le cross est bel et bien vivant. C’est le message que transmet l’épreuve d’Edimbourg à toute la communauté du cross, avec des chiffres d’audience qui font frémir. En effet, ils ont été en moyenne 1 million de téléspectateurs à suivre la retransmission effectuée en direct par la BBC…

Un très joli chiffre, que les Britanniques n’ont pas manqué de rapporter à celui du match de foot Manchester United/Reading qui n’a attiré, lui, que 500.000 téléspectateurs sur la chaîne BT Sports.

Il est vrai que la BBC n’avait pas lésiné sur les moyens, offrant 2h15 de direct, avec des caméras disséminées le long du parcours, pour suivre des courses qui se sont révélées passionnantes. En particulier, l’épreuve seniors qui accueillait Mo Farah, pour un rapide come-back en cross. Il n’avait plus couru sur cette discipline depuis début 2013, justement à Edimbourg, et il est très probable qu’il a disputé en Ecosse son dernier cross, selon ses déclarations après l’arrivée. Car l’expérience n’a pas été si gratifiante pour le quadruple champion olympique qui termine 7ème seulement…Malgré tout, la course masculine a connu un très beau suspens grâce au jeune Callum Hawkins qui n’a été supplanté que dans les ultimes mètres par l’Américain Leonard Korir.

Cette édition 2016 parachève ainsi la démonstration attaquée depuis 2011, année où Brendan Foster, le créateur de l’épreuve, avait opté pour une transformation radicale, passant du format du classique cross international à un concept inédit, celui d’un Challenge International  avec une lutte entre trois équipes, Europe/Etats Unis/Grande Bretagne. En 2012, le challenge s’étoffait encore, avec les équipes femmes et espoirs, puis, en 2013, les teams juniors. La durée de retransmission en direct par la BBC s’est allongée dans la foulée, pour hisser ce cross parmi les réussites médiatiques sportives.

Brendan Foster en compagnie d'Odile Baudrier lors du cross d'Edimbourg

Brendan Foster, le patron du cross d’Edimbourg

Brendan Foster, commentateur pour la BBC depuis plus de deux décades, a su impulser avec « Nova International » un dynamisme médiatique fort à toutes les épreuves organisées, qu’il s’agisse du circuit des Great Run, réunissant près de 200.000 coureurs chaque année à travers toute l’Angleterre, ou des Great City Games, où les sprinters courent sur des pistes installées en pleine rue dans le centre ville de Newcastle et de Manchester. Et la recette n’est pas différente pour ces évènements atypiques, également relayés par des directs sur la BBC…

Un modèle qui tarde a s’implanter en France et qui pourrait être une puissante locomotive pour tracter le cross français sur le devant de la scène athlétique. Mais le cross sera-t-il une priorité pour le nouveau président de la FFA ?

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand</li>