La Corée du Sud envisage de naturaliser le Kenyan Wilson Loyanae Erupe, récent vainqueur du marathon de Séoul, dans l’espoir qu’il puisse ramener la médaille d’or à ce pays aux prochains JO de Rio de Janeiro. Celui-ci avait été suspendu deux ans pour dopage.

 

WILSON LOYANAE ERUPE DOPAGE

Juste après qu’il ait brillé au Marathon de Séoul, Wilson Loyanae Erupe aurait reçu l’offre de la Fédération d’athlétisme de Corée d’obtenir la nationalité coréenne, selon l’agence coréenne Dong-A Ilbo. Elle n’hésite pas à souligner que l’ambition affichée de la Fédération est qu’il puisse ramener à la Corée du Sud la médaille d’or du marathon olympique de Rio…

Le changement de nationalité ne devrait être qu’une simple formalité, Wilson Loyanae Erupe n’a jamais été membre de l’équipe nationale du Kenya, et sa fédération devrait donc aisément lui donner le quitus exigé par les règles. D’autant que la Fédération Kenyane ne devrait pas être trop fâchée de voir ce coureur quitter son giron pour aller essaimer ailleurs.

Car les Coréens ont volontairement oublié une partie de l’histoire de Wilson Loyanae Erupe, que le site internet « Japan Running News » a immédiatement détectée : sa suspension de deux ans pour dopage débutée en février 2013, et qui s’est opportunément achevée juste le mois dernier.

Premier Kenyan dopé à l’EPO

Le cas de Wilson Erupe Loyanae avait fait sensation début 2013, pour être le premier Kenyan à être positif à l’EPO. Ce natif de la région Turkana avait débuté le marathon en 2010, à 22 ans, et dès l’année suivante, en 2011, il courait le marathon de Mombasa en 2h13.

Puis par le hasard des compétitions, il tissait des liens très particuliers avec la Corée, brillant sur les deux principaux marathons du pays, Gyeongju qu’il remportait en octobre 2011 en 2h9’ (soit 4 minutes de mieux que son record), Séoul début 2012, qu’il gagnait en 2h 05’37’’, à nouveau Gyeongju fin 2012, avec une victoire supplémentaire en 2h 06’46’’. Sa victoire à Séoul avait suscité une grande surprise, il éclipsait alors tous les favoris, et faisait irruption dans le top 30 mondial de tous les temps.

C’est juste après sa 3ème place au semi marathon d’Houston que Wilson Loyanae Erupe subissait un contrôle hors compétition et qu’il se voyait ainsi mis à l’index.

Mais à peine sa suspension terminée que son histoire avec la Corée reprenait et ses liens particuliers pourraient prendre dans l’avenir une toute autre dimension…

    Texte : Odile Baudrier