En fin d’année dernière, une grosse affaire de dopage avait surgi en Italie avec la mise en cause de 26 athlètes mis en cause pour des problèmes de localisation, et suspendus par le Comité Olympique Italien. Huit athlètes viennent d’être acquittés, parmi lesquels Daniele Meucci, Andrea Lalli, Anna Incerti, Ruggero Pertile, Fabrizio Donato, Andrew Howe.

 

lalli r

L’affaire apparaît pour le moins étrange. En décembre dernier, le Comité Olympique Italien crée le big band en Italie avec la demande d’une suspension de 2 ans pour 26 athlètes. Une sanction faisant suite à une enquête de la justice italienne qui avait conclu au refus d’un test anti-dopage de ces athlètes et à leurs manquements dans leurs obligations de localisation.

La décision provoquait une véritable tempête en Italie avec plusieurs athlètes de renom dans cette longue liste, et la Fédération d’athlétisme d’Italie criait de suite au scandale, en invoquant de simples problèmes de communication dûs à des problèmes de fax, d’emails, d’applications digitales qui n’auraient pas bien fonctionné. L’argument ne pouvait que faire sourire les spécialistes de l’anti-dopage, tant ces méthodes de localisation sont rôdées à travers le monde entier…

Les efforts de la Fédération d’Italie n’ont pas été faits en vain, et en cette fin mars 2016, un virage radical a été opéré par le Comité Olympique Italien, qui acquitte huit athlètes. Non des moindres. On y retrouve quelques références mondiales. Comme le triple sauteur Fabrizio Donato, le sauteur en hauteur Andrew Howe, le perchiste Giuseppe Gibilisco (déjà retraité des stades), et aussi quelques coureurs et marathoniens comme Anna Incerti, championne d’Europe de marathon en 2010, Andrea Lalli, champion d’Europe de cross en 2012, Daniele Meucci, champion d’Europe de marathon en 2014, ou encore Ruggero Pertile, 4ème sur marathon au Mondial 2015, à 41 ans.

Des cas prestigieux ainsi enterrés, même si le CONI a tenu à souligner souligné que l’affaire n’est pas terminée pour les 18 autres athlètes…

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand