L’Italienne Anna Incerti avait été déclarée championne d’Europe 2010 de marathon a posteriori, près de deux ans plus tard. Elle avait succédé à la Lituanienne Zivile Balciunaite, puis à la Russe Nailya Yulamanova, toutes les deux déclassées pour dopage. L’Italienne se retrouve elle aussi mise en cause, citée parmi les 26 athlètes italiens qui seront prochainement jugés. Quelle tristesse d’imaginer que ce podium de Barcelone 2010 était finalement entièrement factice…

 

Zivile Balciunaite, Nailya Yulamanova (cachée à gauche), Anna Incerti, le podium à Barcelone

Zivile Balciunaite, Nailya Yulamanova (cachée à gauche), Anna Incerti, le podium à Barcelone

La décision officielle de suspension à l’encontre d’Anna Incerti n’est pas encore prononcée, et il convient donc de demeurer prudent jusqu’à ce que le Comité Olympique Italien prenne sa sanction contre la marathonienne, et confirme également la période considérée comme douteuse. Il est évoqué une investigation portant sur la période 2011-2012. Anna Incerti pourrait alors conserver son titre de championne d’Europe 2010.

Sur le macadam de Barcelone, l’Italienne n’avait terminé que 3ème. Elle avait été supplantée par la Lituanienne Zivile Balciunaite, et la Russe Nailya Yulamanova. La première se voyait balayée après un test positif révélé en avril 2011, conclu par une suspension de deux ans avec effet rétroactif et la perte de son titre. La deuxième était victime du même sort, révélé en juillet 2012, avec début fixé en février 2012, mais finalement, le titre européen obtenu en 2010 lui était également retiré. C’est ainsi par le jeu des vilaines chaises musicales qu’Anna Incerti raflait la médaille d’or qui lui était remise en grande pompe lors d’un Championnat national italien à l’été 2013…

Anna Incerti, les larmes du bonheur à Barcelone

Les images en témoignent, sa 3ème place de Barcelone l’avait profondément émue. Le texte que j’avais écrit à l’époque soulignait son extrême émotion dans le bonheur de cette médaille de bronze que le clan italien avait accueilli avec un enthousiasme dithyrambique. C’était la fête pour l’Italie, qui n’avait eu qu’une seule médaille jusqu’alors.

Anna Incerti

Anna Incerti

Anna Incerti s’était écroulée dans les bras de son entraîneur, Tigai Tommaso, lui-même un bon marathonien, vainqueur du marathon de Milan en 2008, et avait dédié cette médaille à son mari Stefano Scaini, également un coureur. Avant ce Championnat d’Europe, elle avait disputé 7 marathons, avec un record à 2h 27’ datant de 2008. Malgré tout, elle ne comptait pas parmi les favorites, n’ayant pas couru sur marathon en 2010, préférant s’aligner sur semi-marathon, et peaufiner sa vitesse sur le 3000 m et le 5000 mètres.

Zivile Balciunaite, une victoire troublante

Néanmoins, ce jour-là, à Barcelone, c’est bien la victoire de la Lituanienne Zivile Balciunaite qui avait créé une énorme surprise. Elle n’était alors qu’une inconnue, et son démarrage au 28ème kilomètre avait étonné tout le monde. Sauf son entraîneur, Romas Sausaitis, qui m’avait confié dans un anglais très approximatif, que sa protégée partait pour la 1ère place ! Et le coach de me révéler combien il était certain de la forme exceptionnelle de Zivile, qui s’était préparée à Villnius, la capitale de la Lituanie, comme pour les 25 marathons internationaux disputés depuis ses débuts en 2000, à 21 ans seulement. Elle avait ainsi porté les couleurs de son pays aux JO 2004 (11ème) et 2008 (14ème) ainsi que pour le Championnat d’Europe 2006 (4ème).

On pouvait également noter à l’époque, qu’à 31 ans, ses records dataient, avec 2h25’ remontant à 2005, et qu’elle arrivait à Barcelone avec une modeste performance de 2h35’. Autant d’éléments jetant finalement un vrai trouble sur son résultat barcelonais. L’histoire allait ensuite malheureusement confirmer que la surprise avait été médicalement orchestrée….

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand
balciunaite a

Zivile Balciunaite

Yualamanova russe barcelone a

NLa Russe Nailya Yulamanova

russe barcelone 2

La Russe Nailya Yulamanova à son arrivée à Barcelone

Anna Incerti

  • Anna Incerti