rennes marathon

En 2015, Rennes accueillait avec succès le France de Marathon sur un parcours en ligne tracé entre Cap Malo et le centre ville de la métropole bretonne.  Un parcours qui cependant  ne répondait pas aux critères de mesurage IAAF car accusant un profil trop descendant. 

 

Jean Marie Grall a de la bouteille. Il est juge mesureur international, reconnu par les instances mondiales, il officie notamment lors de chaque olympiade dans le mesurage du parcours du marathon olympique.

C’est donc lui qui tout naturellement fut mandaté en 2014 par la FFA pour mesurer et valider le parcours du Marathon de Rennes, support pour le championnat de France de la discipline en 2015. Il s’agit d’un marathon « jeune » porté par une équipe motivé et opiniâtre qui a réussi à se faire une place remarquée dans le paysage français avec une densité croissante et des performances de niveau international.

En mai 2014, Jean Marie Grall signe ainsi le PV de mesurage, un document valable jusqu’en 2018. Sur ce celui-ci figure bien entendu le kilométrage exact, la distance à vol d’oiseau entre le point de départ et l’arrivée soit 10,4 km et le dénivelé entre ces deux points soit 1,5 m par kilomètre. Il s’agit d’un critère essentiel pour valider un parcours selon les règles IAAF, la fédération internationale classant en effet les marathons en deux catégories, les « valides » et les « downhill ». Ainsi les performances de Rennes sont classées dans le bilan 2015 IAAF aux côtés de celles de Boston, Los Angeles, Sacramento, Genève car ce Marathon Vert affiche un différentiel de 65 mètres au lieu des 42 mètres autorisés.

Le parcours du Marathon de Rennes présente un profil descendant, les organisateurs n’ont jamais caché une telle caractéristique qui s’est même transformée en un argument souvent avancé lors de la promotion de l’épreuve comme sur leur stand à Marathon Expo comme nous le confirmait l’un des organisateurs. Dans un but avouable, contre-balancer le fait que ce tracé en ville à ville reste légèrement vallonné. Sur le site Openrunner, on trouve effectivement le profil officiel de l’épreuve 2015 affichant les altitudes de 98 m au départ et 26 m à l’arrivée ainsi qu’un dénivelé positif de 174 m et négatif de 237 m.

Quelles sont donc les incidences pour les performances réalisées lors de ce championnat de France ?

Première mesure, le record du monde VF3 établi par Chantal Langlacé n’a pu être validé. Celle qui avait détenu à deux reprises le record du monde avec 2h 46’26’’ en 1974 puis 2h 35’15’’ en 1977 se voit « dépouillée » de sa performance, 3h 00’28’’.

Le chrono de Mikael Gras, potentiellement 9ème temps français de l’année 2015, n’est pas inscrit dans les bilans IAAF 2015. Ses 2h 18’32’’ figurent dans une liste à part regroupant les marathons «hors normes ».

Les records établis à l’occasion de ce France pourraient être également invalidés, soit près de vingt records départementaux et régionaux. Pour cela, il faudra attendre la prochaine réunion de la CNCHS qui débâtera de cette problématique en vue d’une prise de décision future de la part des instances fédérales compétentes. Il sera également question des performances réalisées par l’élite française présente à ce championnat. Le 25 octobre 2015, 44 marathoniens hommes et femmes confondus sont rentrés dans le TOP 100 annuel grâce à leurs excellents résultats (voir liste ci-dessous). Aujourd’hui, ils ont été isolés dans l’attente d’une décision fédérale.

En attendant une possible remise à plat qui pourrait également concerner bien d’autres épreuves ne présentant pas les critères de mesurage IAAF, les organisateurs de Rennes ont tenu à rassurer que l’ensemble des chronos n’était nullement annulé et que les temps qualificatifs pour le France 2016 avaient également été validés. Ils réfléchissent d’ors et déjà à la possibilité technique de modifier le parcours afin de gratter les 23 mètres à l’origine de cette polémique. Organisateurs et coureurs n’en seront que gagnants.

Quant à la FFA, elle doit se poser la question suivante : doit-elle accorder un France de marathon classé « hors normes » au risque que certaines performances ne puissent être validées ?

> Texte : Gilles Bertrand

Le certificat de mesurage établi en 2014

Le certificat de mesurage établi en 2014

 

Les FFA bilans 2015 marathon sans les perfs de Rennes (au 16/01/2016)

Les FFA bilans 2015 marathon sans les perfs de Rennes (au 16/01/2016)

En rouge, la liste des noms et chronos hommes supprimés du Top 100 français 2015

En rouge, la liste des noms et chronos hommes supprimés du Top 100 français 2015

Étiquettes: