Les marathoniens olympiques sont-ils bien contrôlés ?

11 mars 2020

Les sélections américaines de marathon pour les Jeux Olympiques ont livré leur verdict, avec plusieurs grosses surprises dans le TOP 3 masculin et féminin. Par ricochet, la question n’a pas manqué d’être posée de savoir combien de contrôles anti-dopage avaient connu ces premiers athlètes de l’équipe américaine. Et en France, qu’en est-il pour Morhad Amdouni, Hassan Chahdi, Nicolas Navarro, Benjamin Choquert (remplaçant), et Susan Jeptoo, qualifiés pour ces Jeux Olympiques ?

Enquête réalisée par Odile Baudrier

La transparence n’est pas de mise en matière de contrôles anti-dopage. Il demeure ainsi mission impossible d’obtenir le nombre de contrôles qu’un sportif a connu en France, à l’exception des adhérents au programme Quartz Elite.

A contrario, aux Etats-Unis, l’USADA, l’agence anti-dopage américaine, donne libre accès à de telles données sur son site internet. C’est ainsi que dans la foulée de Trials sur marathon très passionnants, avec des podiums comportant beaucoup de surprises, quelques observateurs se sont intéressés au nombre de contrôles supportés par le top 3 du marathon hommes et femmes de l’épreuve d’Atlanta.

Galen Rupp, le seul marathonien américain du TOP 6 à être contrôlé

Avec des conclusions parfaitement étonnantes, en particulier l’absence totale ou quasi-totale de contrôles pour 5 des coureurs et coureuses retenues pour disputer les JO. A l’analyse, le seul athlète véritablement surveillé se nomme Galen Rupp, qui affiche une moyenne de 1 contrôle par mois depuis 2018. Dans la logique des soupçons pesant sur lui de part sa collaboration avec le très controversé Alberto Salazar, finalement suspendu quatre ans en septembre 2019.

Galen Rupp

Pour les autres, une conclusion s’impose : ces futurs et futures «Olympiens » n’ont été l’objet d’aucune vigilance de la part des autorités anti-dopage américaines, avec pour quatre d’entre eux et elles, au maximum 1 contrôle en deux ans ! C’est le constat à faire pour Jake Riley, Aliphine Tuliamuk, Molly Seidel, Sally Kipyego. Avec pour chacun d’entre eux ou elles, une raison particulière justifiant l’absence de surveillance. Comme pour Sally Kipyego, qui n’est Américaine que depuis août 2019.

Quels contrôles pour les marathoniens français ?

Et pour les Français ? Quelle est la situation des cinq marathoniens et marathonienne sélectionnés pour les JO 2020 ? Pour le savoir, j’ai transmis des messages FB et Whatsapp à Morhad Amdouni, Hassan Chahdi, Nicolas Navarro, Benjamin Choquert (remplaçant), Susan Jeptoo Kipsang (via son entraîneur Harzouz Saadi) pour les interroger sur leur nombre de contrôles en 2019 et 2020.

Hassan Chahdi
Hassan Chahdi

Finalement, une semaine plus tard, seulement trois personnes ont accepté de nous transmettre les informations demandées, à savoir le nombre de contrôles sur les deux ans, la qualité, en compétition ou hors compétition, le type, urinaire et/ou sanguin.

Hassan Chahdi, Benjamin Choquert, Susan Jeptoo, en toute transparence

Hassan Chahdi et Susan Jeptoo Kipsang (par l’intermédiaire d’Harzouz Saadi) nous ont communiqué le nombre, (voire même la date précise, pour Hassan Chahdi), des prélèvements de ces deux dernières années. Tous les deux ont de toute façon opté pour la transparence sur leurs données médicales, de contrôles, d’AUT éventuelles, en adhérant au programme Quartz Elite, qui permet au public d’avoir accès à un certain nombre de leurs informations dans le domaine des Autorisations Thérapeutiques d’Usage, de leurs données biologiques, de leurs localisations, de leurs prescriptions médicales, de leurs utilisations de compléments alimentaires.

Pour Hassan Chahdi, les nombres et dates indiqués correspondent aux contrôles sanguins enregistrés sur la base Adams, car il n’a pas toujours gardé la trace des contrôles urinaires effectués en compétition.

Benjamin Choquert

Benjamin Choquert a immédiatement répondu par la positive à mon message, en soulignant faire partie du groupe Cible de la Fédération de Duathlon, et non pas de la FFA. Il a ensuite transmis une copie de sa plate forme Adams pour les années 2019 et 2020, où apparaissent les contrôles sanguins et/ou urinaires, et également la liste des bilans effectués dans le cadre du Suivi Médical Réglementaire, soit 10 examens sollicités par la Fédération d’Athlétisme, et aussi de triathlon.

Morhad Amdouni, silence radio

Par contre, Morhad Amdouni n’a réagi à aucun des messages transmis, qu’il s’agisse de Messenger ou de Whats’app. Et son nouvel entraîneur, Abderazzak Zbairi, n’a pas souhaité non plus jouer le jeu de la transparence. Dommage de refuser une certaine clarté autour d’eux, alors même que tant de rumeurs se sont déversées sur le champion d’Europe.


Morhad Amdouni

Toutefois Abderazzak Zbairi a utilisé Facebook pour faire part de son “agacement” à noter que son protégé, Morhad Amdouni, avait reçu 3 fois en 2 semaines au Kenya la visite des contrôleurs anti-dopage, tantôt de l’Agence Mondiale Anti-Dopage, tantôt de l’AFLD. Mais son souci d’informer s’est arrêté sur ce post, sans prendre quelques minutes pour répondre de manière précise aux questions posées.

Dans un appel reçu en fin de journée, ce mercredi 11 mars, quelques heures après la publication de cet article, Abderazzak Zbairi a démenti être agacé par les contrôles de Morhad Amdouni. Au contraire, m’a-t-il expliqué : “C’était de l’humour pour les réseaux sociaux. Ils peuvent venir tous les jours !”

Il m’a aussi précisé que Morhad Amdouni battait actuellement des records de contrôle, sans vouloir donner plus de précisions. Car il affirme avoir été interdit de répondre aux journalistes. Quand à Morhad Amdouni lui-même, c’est par ressentiment qu’il aurait refusé de répondre, fâché des articles contre lui écrits sur spe15.fr. Mais à noter tout de même que déjà en juin 2018, lors d’une première enquête menée sur le nombre de contrôles des top athlètes français, Morhad Amdouni n’avait pas donné suite à mes questions, alors même qu’à l’époque, aucun article ne lui avait été consacré sur spe15…

Nicolas Navarro refuse de fournir les données demandées

Quant à Nicolas Navarro, ce n’est qu’après un dernier rappel l’informant que l’article serait publié en mentionnant qu’il n’avait pas répondu à mes messages, qu’il m’a transmis cette réponse : « Vous pouvez communiquer que je n’ai pas voulu collaborer avec vous (d’ailleurs qui êtes-vous pour réclamer avec insistance ce genre de données ?), cela vous permettra sûrement d’obtenir quelques clics en plus sur votre article. Au vu de vos précédents articles à caractère plus que douteux sur moi, je n’ai absolument aucune envie de vous fournir ces données. Sachez toutefois que je suis contrôlé pendant et hors compétition, et que les tricheurs n’ont pour moi aucune place dans le sport ».

Nicolas Navarro

La réponse se situe en contrepied de l’image de transparence que Nicolas Navarro et son entraîneur, Jeremy Cabadet, distille en insistant sur leur utilisation de l’application « Strava », en estimant que les informations techniques ainsi véhiculées apportent la preuve de la très grande droiture de Nicolas Navarro. Une analyse quelque peu démentie par le refus de donner quelques chiffres simples, permettant d’appréhender la véritable situation sur le plan de l’anti-dopage d’un athlète retenu pour une sélection olympique ….

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photos : Gilles Bertrand
NOM GROUPE
CIBLE
2018 2019 2020
RUPP
Galen
2h09’20’’
1ER Trials
Groupe
cible
IAAF
13 10 2
RILEY
Jake
2h10’02’’
2ème Trials
    1 0
ABDIRAHMAN
Abdi
2h10’03’’
3ème Trials
  6 5 0
           
TULIAMUK
Aliphine
2h27’23’’
1ère Trials
  3 1 0
SEIDEL Molly 2h27’31’’
2ème Trials
  2 0 0
KIPYEGO Sally 2h28’52’’
3ème Trials
  Nationalité kenyane
jusqu’en
août 2019
0 0
           
AMDOUNI
Morhad
2h09’14’’
Avril 2019
Groupe
cible IAAF A partir
janvier 20
NC NC NC
CHAHDI Hassan 2h09’55’’
Février 2019
Groupe cible AFLD A partir de  janvier 2017 3 sanguins
10/08
20/06
21/02
Plus au moins un urinaire en mars
3
15/01 OOC
23/07 OOC 11/11
3
19/01 Cross Mans
25/01
OOC
10/02 Intercross
NAVARRO
Nicolas
2h10’01’’
Décembre 2019
Groupe
cible IAAF A partir
janvier 20
NC NC NC
CHOQUERT
Benjamin
2h11’11’’
Décembre 2019
Groupe
cible
AFLD depuis 2018
  9
28/01 S+U
10/03 S+U
17/03 U
27/04 U
30/06 U
23/09 S+U
30/10 S+U
11/11 S+U
24/11 U


  3
25/01 S+U
23/02 U
07/03 U
           
JEPTOOO Susan 2h28’48’’ Janvier 20   14
Nationalité Kenyane jusqu’en septembre 2019
6 0

Pour les coureurs français, les nombres sont ceux qu’ils ont déclaré, sans possibilité de vérification auprès de l’AFLD.  

A noter : les nombres indiqués pour les Américains sont ceux effectués par l’USADA, d’autres contrôles IAAF peuvent éventuellement s’ajouter (par exemple pour Galen Rupp).

OOC : Contrôle hors compétition – NC : non communiqué – S+U : sanguin+urinaire – U : urinaire