Le marathonien français Larbi Es Sraidi a été suspendu pour deux ans, pour usage de corticoïdes.

C’est en disséquant la liste des athlètes en cours de suspension diffusée récemment par l’IAAF, et en date du 25 septembre 2015, qu’on découvre le nom de Larbi Es Sraidi.

Le coureur y figure pour une sanction d’une durée de 2 ans, débutée le 14 juin 2015 et jusqu’au 25 août 2017, pour l’utilisation d’acétonide de triamcinolone, un produit de la famille des glucorticoïdes, à visée anti-inflammatoire. Une sanction que la FFA n’a jamais diffusé.

A 32 ans, Larbi Es Sraidi compte une très longue arrière débutée dès 2004 au sein de l’Olympique de Marseille, sous les couleurs de la Légion Etrangère. A sa sortie de la Légion, il a évolué quelques années au Mans, avant d’intégrer le RC Vendée.

C’est avec ce maillot qu’il a ainsi remporté en 2014 le Marathon de Nantes, et ce printemps les 10 km de Nantes, terminant également 14ème sur les Foulées du Gois, fameuse épreuve contre la marée, qu’il avait remporté en 2009. Son résultat 2015 devra donc être annulé, sa suspension débute le 14 juin 2015 et l’épreuve a eu lieu le 28. Comme sera balayé également son résultat à Marvejols-Mende, en juillet, où il pointait à la 23ème place.

Sur marathon, Larbi Es Sraidi affichait un record de 2h10’08 établi en 2009, année où il réalise également son record personnel sur 10 km en 28’58’’, alors qu’il valait 1h03’38’’ sur semi depuis 2007.

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : DR