Londres 1500 2 a

En demi finale olympique, la Turque Bulut conduit le peloton avec autorité

 

En 2012, sur les 12 engagées de la finale olympique du 1500 m femmes, 6 athlètes ont été ou sont encore mêlées à des affaires de dopage. Dernière en date, la Turque Gamze Bulut, seconde de la finale, elle aussi convaincue de dopage avec un passeport biologique présentant des anomalies.

 

Il est plus que probable que l’on ne sache jamais qui fut vraiment championne olympique du 1500 m des J.O. de Londres en 2012 et championne d’Europe du 1500 m à Helsinki la même année.

Asli Cakir

Asli Cakir

Asli Cakir, vainqueur de la finale, tombait pour dopage en 2013 en raison d’anomalies constatées sur son passeport biologique, une sanction confirmée par le Tribunal Arbitral du Sport. Déjà convaincue de dopage lors du Mondial junior en 2004 lorsqu’elle courait sur le steeple, celle-ci se voyait définitivement écartée des pistes en écopant d’une suspension de 8 années assortie d’une annulation de toutes ses performances entre 2010 et 2013 dont sa médaille d’or olympique et son titre européen d’Helsinki.

C’est au tour de la seconde de cette finale olympique de subir le même sort. Selon le site anglais Inside The Games relayant une information du quotidien turc Zaman, Gamze Bulut présentait également un passeport biologique « frelaté ». Rappelons que  ces deux athlètes s’entraînaient ensemble sous les ordres de Solomon Antolinuk, le mari d’Asli Cakir. Le doublé « historique » réalisé par celles que l’on surnommait les « deux sœurs » avait été accueilli du côté du Bosphore par un excès de nationalisme, de l’autre côté par de fortes suspicions de dopage. Les « deux sœurs » avaient déjà dévoilé leur jeu en réalisant le même doublé lors des Europe organisés en 2012 à Helsinki, 6 semaines avant les J.O. Il était d’ailleurs prévu que la jeune Gamze Bulut reçoive prochainement la médaille d’or des Europe, une décision que la fédération européenne avait retardé compte tenu des fortes suspicions de dopage pesant sur cette athlète qui depuis 2013 avait disparu des radars de l’athlétisme. Sa dernière performance internationale remonte à 2013, à Tampere où elle remportait le titre sur 5000 m aux Europe Espoirs.

Rétrospectivement, ces deux compétitions, les Europe et les J.O. de 2012 font singulièrement penser à une valse de dopées, d’ex et/ou de futures tricheuses. Une belle brochette faisandée avec :

. Asli Cakir (Turquie), médaillée d’or, suspendue 8 ans

. Gamze Bulut (Turquie), médaillée d’argent, anomalies sur le passeport biologique

Gamze Bulut

Gamze Bulut

. Tatyana Tomashova (Russie), quatrième de la finale, suspension deux ans en 2008.

.  Abeba Aregawi (Ethiopie puis Suède), cinquième de la finale convaincue de dopage au Meldonium, cas révélé le 29 février 2016. La presse suédoise révélant ce jour qu’elle aurait été approvisionnée par un ancien coureur turc reconverti dans le marché noir des produits dopants

. Natallia Kareiva (Biélorussie), septième de la finale, anomalies sur passeport biologique en 2014

. Yekaterina Kostetskaya (Russie), neuvième de la finale, contrôlée positive en 2011, suspendue en 2014

Quant aux perspectives de réattribution des médailles, nul ne peut savoir quelles seront les intentions des instances internationales, de brasser à nouveau les cartes et de redéfinir un hypothétique podium qui n’a plus aucun sens ou bien admettre définitivement que ces deux résultats ne peuvent plus être validés.

> J.O. de Londres : finale du 1500 m  

  1. Asli CAKIR ALPTEKIN (TUR) 4’10″23
  2. Gamze BULUT (TUR) 4’10″40
  3. Maryam Yusuf JAMAL (BRN) 4’10″74
  4. Tatyana TOMASHEVA (RUS) 4’10″90
  5. Abeba AREGAWI (ETH) 4’11″03
  6. Shannon ROWBURY (USA) 4’11″26
  7. Natallia KAREIVA (BLR) 4’11″58
  8. Lucia KLOCOVA (SVK) 4’12″64
  9. Ekaterina KOSTETSKAYA (RUS) 4’12″90 ‘
  10. Lisa DOBRISKEY (GBR) 4’13″02
  11. Laura WEIGHTMAN (GBR) 4’15″60
  12. Hellen Onsando OBIRI (KEN) 4’16″57 …Morgan UCENY (USA) – Abandon
L'Ethiopiene Aregawi qui vient juste de tomber pour dopage

L’Ethiopiene Aregawi qui vient juste de tomber pour dopage

> Europe d’Helsinki : finale du 1500 m

  1. Gamze Bulut  (Turquie)  4 min 6 s 04
  2. Anna Mishchenko (Ukraine) 4 min 7 s 74
  3. Nuria Fernández (Espagne) 4 min 8 s 80
  4. Diana Sujew (Allemagne) 4 min 9 s 28
  5. Tereza Capková (Rep. Tchèque) 4 min 10 s 17
  6. Kristina Khaleyeva (Russie) 4 min 10 s 26

 Aslı Çakır Alptekin (Turquie) : disqualifiée pour dopage

Yekaterina Goburova (Russie) – disqualifiée pour dopage