Les pronostics ont été déjoués sur le 1500 mètres, avec la victoire surprise de Jakub Holusa qui, porté par ses compatriotes, s’impose devant tous les favoris.

 

Le Tchèque Holusa s'impose à la surprise générale

Le Tchèque Holusa s’impose à la surprise générale

Les derniers mètres sont grimaçants. Les visages tordus par la douleur de l’effort. Les yeux exorbités à scruter cette ligne d’arrivée qui n’approche pas assez vite.

Le coude à coude entre Obzilen et Holusa est spectaculaire. Un sprint féroce dans une ambiance de feu. L’arène toute entière debout pour porter son compatriote Jakub Holusa. Les deux hommes seront départagés par 6 centièmes seulement. Les 3’37’’68 d’Holusa signent un nouveau record national.

Le Turc Obzilen est ulcéré. L’arrivée franchie, il se propulse sur la barrière de la piste, et balance un coup de poing violent sur la banderole, avant de s’écrouler au sol. La victoire lui a échappé, et il est en rage de cet échec. Il a pourtant suivi scrupuleusement la tactique qu’il avait testée la veille en séries, partir vite pour éviter les coups et ne pas se relâcher. Plus tard, son calme revenu, il soulignera : « J’avais prévu d’accélérer aux 600 mètres. Mais j’étais confus avec le bruit de la foule. »

Une foule qui amène un athlète au pinacle pour se surpasser, lui aussi, il l’a vécue, en 2012, au Championnat du Monde en salle d’Istanbul, où il avait fini second. Le néo-Turc se sentaita porté par sa toute nouvelle nation, et il se rappelle encore précisément cette sensation : « Devant son public, on retire du positif ! »

Vu sous cet angle, bien sûr qu’il fallait alors se méfier plus du Tchèque Jakub Holusa. Car côté performances, il n’y avait pas grand-chose à gratter. Pointé tout juste sous les 3’39’’ en 2014, et  bloqué à 3’41’’54 cet hiver, aux antipodes des meilleurs performers européens, emmenés par l’Allemand Tesfaye en 3’34’’13.

Ilham Obzilen l’avoue, lui non plus ne connaissait pas ce Tchèque de 27 ans. Jakub Kolusa était pourtant également devenu médaillé d’argent au Championnat du monde d’Istanbul, mais, lui, sur 800 mètres. Les hommes se sont bien croisés cet hiver, sur le 1500 mètres à Karlsruhe. Ce jour-là, Obzilen l’emporte et Holusa termine loin derrière, en 9ème position.

A Dusseldorf, l’un court sur 1500 m, l’autre sur 3000 m. Car Jakub Holusa est un coureur versatile, qui fait le grand écart entre les distances, du steeple au 800 m en passant par le 3000 m et le 5000 m, comme il l’a encore fait ces derniers mois.

A Prague, les hiérarchies du 1500 mètres ont été bousculées. Dans ce dimanche au programme lénifiant, toutes les travées de l’arène O2 se sont mises à bouillonner, soulevant à chaque pas Jakub Holusa pour l’amener à son premier titre majeur.

Le petit Tchèque absorbait tout cet enthousiasme avec bonheur, et plus tard, il confiera même : « C’était comme un dopage positif ce soir ! »

    Texte : Odile Baudrier

    Photos : Gilles Bertrand

Le turc Ozbilen a pris la course à son compte mais il va se faire déborder dans l'emballage

Le turc Ozbilen a pris la course à son compte mais il va se faire déborder dans l’emballage