Genzebe Dibaba, une énorme performance sur 1500 mètres

10 juillet 2015

Genzebe Dibaba a réalisé un énorme chrono sur 1500 mètres, avec 3’54’’11, correspondant à la 9ème marque de tous les temps. Aucune athlète n’avait couru aussi vite depuis 1997 et les Chinoises ! Une nouvelle grosse performance à l’actif des athlètes du groupe de Jama Aden.

 

Genzebe Dibaba

Genzebe Dibaba

La performance est plus qu’exceptionnelle. 3’54’’11, plus aucune femme n’avait couru aussi vite depuis 1997. Genzebe Dibaba fait ainsi irruption au 9ème rang d’un bilan mondial dominé par Qu Yunxia, en 3’50’’46, et souillé par les athlètes chinoises. D’abord en 1993, elles sont deux à intégrer l’élite tous temps, puis en 1997, où elles sont trois à se hisser dans le top bilan mondial, qu’elles squattent de manière honteuse. Avant cette époque, jamais une demi-fondeuse chinoise n’avait brillé sur une telle distance, et plus aucune n’a ensuite confirmé…

Le contexte ainsi décrit situe bien le niveau extrême atteint par Genzebe Dibaba sur cette course. Elle la réalise dans le cadre étonnant d’un meeting régional, la réunion du Centenaire de la Fédération Catalane d’athlétisme, à Barcelona. Certes avec l’appui d’un lièvre pendant 700 mètres, mais sans aucune opposition, la suivante pointe avec plus de 18 secondes de retard. Un environnement se situant bien loin de celui d’un meeting Diamond League, en général principaux pourvoyeurs de performances.

Autre curiosité : cette exhibition sur le 1500 mètres, seulement cinq jours après ses 14’15’’ sur 5000 mètres du meeting Areva. Même si le record du monde n’avait nullement été inquiété, au contraire, elle avait adopté une tactique visant à en priver Almaz Ayana, la course au stade de France avait été loin d’être une formalité, avec ses allures rapides dans une chaleur éprouvante pour les organismes.

 

Genzebe Dibaba quitte précipitamment Font Romeu

Mais la protégée de Jama Aden possède visiblement les secrets d’une récupération rapide, et une adaptation à la chaleur apportée par le stage mené près de Barcelone par le groupe de Jama Aden. A la mi-juin, Genzebe Dibaba avait pourtant mis le cap sur Font Romeu pour un séjour altitude programmé avec Ayanleh Souleiman, avec hébergement au CREPS de Font Romeu.

Elle rejoignait la capitale française de l’altitude le 18 juin, mais elle n’y restait qu’une seule journée. Dès le lendemain, un chauffeur arrivait pour récupérer Genzebe Dibaba et Ayanleh Souleiman et les ramener sur la région de Barcelone pour rejoindre le reste du groupe.
Pourquoi un tel revirement ??? A ce jour, le mystère demeure entier.

C’est donc après une préparation exclusivement au niveau de la mer que Genzebe Dibaba a réussi cette énorme performance dans ce meeting régional qui a souri à tout le groupe Aden.

Ayanleh Souleiman s’adjuge un nouveau record du Djibouti avec ses 1’43’’08. Un chrono dans la continuité des précédentes marques de ce Djiboutien de 23 ans, qui se faisait déjà remarquer avec la médaille de bronze au Mondial de Moscou en 2013, année où il pointait en 1’43’’63, soit carrément 4 secondes de mieux que son précédent record de 2012…

Dans sa foulée, Musaeb Balla, l’autre spécialiste du 800 mètres du groupe Aden, se bloque en 1’43’’82, nouveau record national du Qatar. Et Mohamed Ismail, un autre protégé de Jama Aden, gomme un autre record national, celui du 3000 mètres steeple pour Djibouti, avec 8’28’’6.
Carton plein donc pour le coach, qui conforte son image d’exploseurs de talents…

 
 Texte : Odile Baudrier
 Photo : Gilles Bertrand