Elsa Racasan aussi à l'aise en cross, que sur piste et qu'en montagne

Elsa Racasan aussi à l’aise en cross, que sur piste et qu’en montagne

Lors des Europe de cross, deux athlètes françaises étudiant aux Etats Unis ont été sélectionnées. Liv Westphal chez les seniors et Elsa Racasan chez les juniors, une surdouée de la piste, championne de France du 1500 m en 2015, du cross et même en course de montagne. Portrait.

 

Chez les juniors, la règle était simple. Les six premiers embarquent pour les Europe. Chez les hommes, pas d’exception, le 6 Majeur, ticket de première classe en main pouvait monter dans le bon wagon, destination Hyères -Toulon. Chez les filles, Alize Genoux au terme de ces 4 km aspirés par Stephanie Twell,  en espérait tout autant après s’être battue dans l’emballage final, à un souffle de la Kenyane Emily Jepkoech et à un orteil de Elise Decorte. Un petit moment de bonheur qu’elle partageait aussitôt avec son entraîneur, Gilles Garcia lui aussi le sourire banane pour féliciter celle qui envisageait accrocher une seconde sélection après celle des Europe juniors disputés cette année en Suède, à Eskilstuna, sur 3000 mètres steeple.

Lorsque la liste officielle fut connue, sur les 35 noms annoncés, il manquait celui de la Montpelliéraine. Le téléphone sonna. Gilles Garcia décrocha, au bout du fil, le désarroi, Alize Genoux en pleurs et en rade sur le quai. Elsa Racasan venait de monter dans la bonne rame pour assurer la  place de 6.

Elsa Racasan, c’est la surprise de cette sélection. Celle dont le nom titillait il y a peu, les curieux de l’athlé encore peu habitués aux résultats montagne et trail, marginalisés dans l’univers athlétisme. Car fin septembre, la jeune licenciée du club Evian Off Course était désignée athlète du mois avec 28% des suffrages. Cela redonnait un coup de phare sur le bronze d’une médaille conquise lors des championnats de courses en (ou de) montagne disputés aux Pays de Galles après celle remportée début juin aux Europe et après celle, d’un bel or doré, conquise l’an passé chez les cadettes sur les pentes de Arco Di Trento en Italie.

Elsa Racasan est une athlète qui densifie l’équipe féminine de cross des Rice Owls qui a pour emblème la chouette

Elsa Racasan n’avait pas accosté à Hyères pour gagner sa sélection. Pour cause, tout comme Liv Westphal, celle-ci étudie depuis deux saisons aux Etats Unis, à la très académique Rice University, à Houston au Texas où derrière Cali Roper, elle est l’un des piliers de l’équipe de cross.

Spécialiste des courses de montagne…avouons le, ceci ne compte guère aux yeux des recruteurs des universités américaines, mais pour le reste, son CV plaide pour cette élève par ailleurs brillante sur les bancs du lycée. Championne de France cadette sur 800  en indoor, l’hiver 2014, avec un record à 2’11’93 puis 4ème au Pontet au France de cross et enfin seconde l’été venu, au France jeunes, toujours sur 800, Elsa Racasan est une athlète qui ne pouvait que densifier l’équipe féminine de cross country des Rice Owls qui affiche pour emblème la chouette.

Et de toute évidence, ce sont les performances en cross réalisées sur le sol américain, dès ce début de saison qui ont incité les sélectionneurs de la FFA à privilégier Elsa, une jeune fille qui n’échappe pas au destin d’une famille qui de génération en génération se transmet le témoin de l’athlé. Marina, la grand-mère d’origine roumaine fut internationale sur 800 dans les années 60 ainsi que son père Rémus, spécialiste sur 800 – 1500 et en cross avant qu’il ne quitte son pays pour la France afin d’y étudier la médecine à Toulouse.

La famille Racasan vit désormais dans les Alpes, au pied des montagnes. Ce qui explique les résultats d’Elsa qui dès le plus jeune âge, saute, court et crapahute le nez dans les édelweiss. 4’22’’ à 8 ans, 3’54’’ à 10 ans, 3’13’’ à 12 et 2’59’’ à 14 ans sur 1000, la petite brunette avait donc de quoi tenir. A Hyères, Elsa, la chouette des Rise est prête pour son envol. A suivre au grand jour.

 

> Texte et photo : Gilles Bertrand