Usain Bolt sera la vedette de ces prochains Mondiaux de Relais

Les 2 et 3 mai seront organisés aux Bahamas le Mondial de Relais. Une compétition où les stars de l’athlé seront présentes à l’image d’Usain Bolt qui veut doubler 4 x 100 et 4 x 200 et où la France alignera une équipe homogène et performante.

 

Alors que l’on a tordu le cou au Mondial de cross glissant progressivement dans l’ignorance et le désintérêt de la part des nations européennes, à l’inverse le Mondial de Relais prend date et s’enracine dans le calendrier international.

Christophe Lemaitre chef de fil du 4 x 100 et 4 x 200

Christophe Lemaitre chef de fil du 4 x 100 et 4 x 200

L’an passé des voix se sont élevées pour critiquer cette initiative mais cette année pour la seconde édition, celles-ci restent muettes.

Car pour ce Mondial, une nouvelle fois disputé à Nassau aux Bahamas, l’ensemble des grandes nations vont jouer le jeu comme le prouve la constitution des équipes nationales américaines, kenyanes, jamaïcaines, anglaise, polonaises et même françaises pour ne citer que celles-ci.

L’une des principales récriminations des éternels détracteurs portait sur la programmation de ce Mondial, trop tôt en début de calendrier. Cet aspect ne semble plus être un handicap même si pour certaines nations ce Mondial arrive fraîchement dans la saison notamment pour la France où tout juste après les premiers stages de printemps, les leaders français ne sont pas en totale vitesse de croisière.

La France justement envoie dans cette île des Caraïbes une délégation qui a de la tenue. Elle sera présente dans 7 compétitions sur les 10 que comporte ce Mondial avec une impasse sur le Medley masculin alors que les 4 x 800 mètres sont sacrifiés.

Le 4 x 100 mètres masculin aura indiscutablement de la tenue avec Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre. Rappelons la mésaventure de l’an passé, le relais tricolore qualifié pour la finale avec un temps de 38’’33 devait renoncer à disputer celle-ci suite à une blessure de dernière seconde d’Arnaud Rémy, le sprinter guadeloupéen victime d’une crampe en se pliant pour s’installer dans les starts.  On peut devenir qu’il y aura un air de revanche dans l’air pour ce relais qui l’an passé pouvait prétendre à une médaille au vue des résultats de la finale remportée par la Jamaïque en 37’’77. Alors que 4 x 200 m, la mission sera de faire aussi bien que l’an passé, les bleus remportant le bronze, record d’Europe en prime avec un temps de 1’20’’66.

L’an passé, le résultat collectif des français avait été encourageant, les filles sortant le grand jeu avec une quatrième place pour le 4 x 4, le record de France pour le 4 x 8 se classant 6ème en 8’17’’54 (effaçant un légendaire record, vieux de 40 ans établi en 1975 avec 8’22’’0) alors que le 4 x 2 se classait également à la 6ème place à 4 centièmes du poussiéreux record de France établi en 1982 avec 1’32’’17.

Cette année, le 4 x 4 féminin sera à surveiller. On garde bien sûr en mémoire le titre européen obtenu à Zurich avec ce final diabolique de Floria Guei, un team très homogène s’imposant à nouveau cet hiver sur l’anneau de Prague pour les Europe en salle.

SELECTION HOMMES :

. 4 x 100 m : Emmanuel Biron, Christophe Lemaitre, Pierre-Alexis Pessonneaux, Teddy Tinmar, Jimmy Vicaut, Pierre Vincent
. 4 x 200 m : Ben Bassaw, Christophe Lemaitre, Pierre-Alexis Pessonneaux, Marvin Rene, Teddy Tinmar, Pierre Vincent
. 4 x 400 m : Mame-Ibra Anne, Teddy Venel, Yoann Decimus, Mamoudou Hanne, Thomas Jordier

SELECTION FEMMES :

. 4 x 100 m : Stella Akakpo, Celine Distel-Bonnet, Jennifer Galais, Ayodele Ikuesan, Veronique Mang
. 4 x 200 m : Stella Akakpo, Celine Distel-Bonnet, Jennifer Galais, Ayodele Ikuesan, Veronique Mang
. 4 x 400 m : Elea Mariama Diarra, Marie Gayot, Floria Guei, Lenora Guion-Firmin, Brigitte Ntiamoah, Agnes Raharolahy
. Distance Medley : Renelle Lamote, Clarisse Moh, Claire Perraux, Deborah Sananes

> Texte et photos Gilles Bertrand

Le 4 x 4 féminin français sera de nouveau à suivre lors de ces prochains Mondiaux

Le 4 x 4 féminin français sera de nouveau à suivre lors de ces prochains Mondiaux