A Daegu, la tunisienne Ghribi avec la russe Zaripova

A Daegu, la tunisienne Ghribi avec la russe Zaripova

La Russie subit un nouveau camouflet avec la décision du Tribunal Arbitral du Sport qui donne raison à l’IAAF sur ses décisions concernant six athlètes aux passeports biologiques douteux. Ils perdent ainsi leurs médailles des Jeux Olympiques 2012 et du Mondial 2011. En particulier, la Tunisienne Habiba Ghribi récupère deux médailles d’or !

 

Des suspensions en pointillés. C’est la décision qu’avait prise la Fédération Russe d’athlétisme à l’encontre de ses six athlètes épinglés pour des passeports biologiques douteux. Une vilaine manœuvre destinée à conserver dans le giron russe quelques médailles olympiques et mondiales.

Mais l’IAAF ne l’entendait pas de cette oreille et avait porté le litige devant le Tribunal Arbitral du Sport pour obtenir des suspensions plus crédibles. Et l’instance suisse n’a pas déçu la fédération internationale en soutenant son refus de disqualification « sélective », et en validant que tous les résultats des divers athlètes devaient être invalidés de manière continue à partir de la date de leur premier échantillon anormal.

L’or reviendra à l’Australien Jared Tallent.

C’est donc fini pour Sergey Kridyapkin, Sergey Bakulin, Olga Kaniskina, Valery Borchin, Vladimir Kanaikin, et Yuliya Zaripova, et leurs médailles vont valser.

Sergey Kridyapkin perdra son titre olympique du 50 km marche que la sanction précédente lui avait permis de préserver en lui libérant une petite « fenêtre » de 4 mois, où il aurait été

L'Australien Tallent pourrait récupérer l'or du 50 km marche de Londres

L’Australien Tallent pourrait récupérer l’or du 50 km marche de Londres

prétendument « propre ». L’or reviendra à l’Australien Jared Tallent.

Autre remaniement de choc, celui du podium du steeple féminin, avec Yulia Zaripova qui se retrouve destituée de l’or olympique, mais également de sa médaille mondiale conquise en Corée en août 2011.

Et la grande gagnante sera la Tunisienne Habiba Ghribi, qui s’est réjouie avec emphase auprès des médias de son pays, soulignant que « mes titres vont aux Tunisiens qui ont besoin de moments de joie ! »

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand