paris poids 10

 

Le marteau, le disque, le poids, sont les parents pauvres de l’athlé. A peine les stades pleins que ces hommes et femmes de poids sont déjà dans le cercle, à déplier, dérouler et exprimer leur force dans un certain anonymat. Le meeting de Paris fait exception offrant au public un très beau concours de poids où cette année, Tom Walsh et Ryan Crouzer se sont livrés un duel sur la ligne des 22, dans une valse à deux temps.

 

Ils arrivent tôt, ils repartent vite. Ils sont balancés comme des Cassius Clay mais ils sont sages comme des images. La confrérie des lanceurs de poids, les poids lourds de l’athlé.

Le stade est à peine rempli, parfois vide, on les colle dans un coin. Rare si leurs noms sont cités, Paris est une exception.   Oui, oui, c’est lui !!! On met un nom sur un visage, Walsh, Hill, Whiting, Crouser, poupin, gamin en or à Rio… Ils ne sont pas mal aimés, ni méprisés, ils sont juste oubliés, un peu, beaucoup, dans leur cercle fermé, dans leur pré carré où élégants, un quintal et plus, beaucoup plus, ils alignent les pas chassés, les glissés avant de toucher le boulet. Ils tournent et tournicotent, s’essuient le front, les mains, le cou, ils font du vent, des moulinets. Il y a comme de l’ennui…une fausse impression. Certains s’isolent, les ricains se frottent les mains, des sacrées paluches. Ils se frottent le ventre. Ca ne rigole pas.

Chacun son tour, ils se fardent, ils se poudrent, ils touchent le fer, le caressent. Boule de métal, boule de cristal. Le bras se lève, c’est un rituel, poignet tendu et gainé. Le temps est compté pour un tourniquet, une valse à deux temps, deux arabesques, sur la pointe des pieds.

Ils ont la performance modeste, dans les travées, deux clacs ici et là. Ils ont la bataille rude, ils ne jouent pas aux osselets. Walsh et Crouser se font la chasse, round après round, aux points. La ligne des 22 n’est pas si loin. Ca se joue pour un grain de riz. Surface d’expression pour une extension, un envol, un survol. Il faut crever le plafond, en une pulsion, deux rotations et puis s’en vont.

> Texte et photos Gilles Bertrand

paris poids 16

 

paris poids 4

 

paris poids 14

 

paris poids 11

 

paris poids 5

 

paris poids 15

 

paris poids 17

 

paris poids 3

 

paris poids 12

 

paris poids 8

 

paris poids 7

 

paris poids 6

 

paris poids 2