Le premier avril est chaque année aux Etats-Unis l’occasion de canulars très particuliers.  Pour cette année 2016, la livraison du site « LetsRun » recèle une nouvelle fois des news effarantes, comme Alberto Salazar affirmant vouloir à nouveau tester des produits dopants sur ses enfants, ou l’annonce par la Russie d’une remise de médaille à Lamine Diack et son fils en remerciement de leur action en faveur du sport russe. Evidemment toutes les infos sont fausses. En France, le même travail se conclurait par quelques procès en diffamation…

Salazar a V

Chaque premier avril, la « Une » du site LetsRun devient le support de news loufoques construites à partir de faits réels, entièrement détournés, et qui n’hésitent pas à mettre en cause divers acteurs du sport.

Cette année, Alberto Salazar en fait les frais. Ce n’est pas franchement un hasard, tant l’équipe de LetsRun ne porte pas dans son cœur le coach américain, au point d’ailleurs qu’au Championnat du monde indoor de Portland, Salazar a refusé de s’exprimer auprès des journalistes du site…

L’info bidon invente une conférence de presse Nike, où Salazar explique officiellement vouloir tester de l’EPO ou de l’Hormone de croissance sur ses fils pour observer leurs effets. Le canular s’appuie sur les révélations faites l’année dernière, où Steve Magness, son ancien assistant, avait révélé que Salazar avait testé sur ses fils un gel à base de testotérone.

Une médaille de la Russie pour les Diack

Une autre news apparaît très croustillante. Celle d’une remise officielle de médaille par la Russie à Lamine Diack et à son fils, en remerciement de leur action qui a permis une si belle réussite à l’athlétisme russe… Les propos sont prêtés au Ministre Russe du Sports, questionnant Où en seraient Mariya Savinova et Yuliya Zaripova sans le soutien des Diack, et soulignant aussi que toutes les médailles gagnées aux JO 2012 et au Mondial 2013 grâce aux actes douteux des Diack ne seront pas rendues.

Le canular va même très loin, en brodant sur le fait que dans le cas où les Diack ne pourraient être présents pour cette cérémonie officielle prévue en présence de Vladimir Poutine, en raison des actions en justice en cours à leur encontre, ce serait carrément Sebastien Coe qui les remplacerait pour recevoir cette marque d’honneur de la Russie…

Une blague qui a circulé dans le monde entier, et même le très sérieux site « Inside The Games » s’est réjouie que l’humour permette de tels défoulements. Et tant pis si ces canulars n’hésitent pas à bafouer la réputation des personnes citées, en rapportant des faits complètement faux. Curieusement, personne ne réagit, aucun droit de réponse n’est demandé. La diffamation est pourtant réelle, et de tels débordements paraissent impossibles en France, même un jour de 1er avril !….

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand

http://www.letsrun.com/archive/2016/04/01/