muir a

L’envol de Jenn Suhr

Avec son nouveau record du monde de la perche indoor, Jenn Suhr marque son retour au très haut niveau après deux saisons délicates. La Championne Olympique en titre abordera sous les meilleurs auspices Rio 2016. Un rendez-vous que sa grande rivale, Elena Isinbayeva, risque fort, elle, de ne pas disputer, avec le possible maintien de la suspension de la Russie…

6 février 2016. C’était la date choisie par Elena Isinbayeva pour son retour à la compétition après sa longue absence pour maternité. Le site de l’IAAF l’annonce avec emphase le 20 octobre 2015. Elena vient alors juste d’organiser une course solidaire de 5 km, avec le support de « Athletics for a better world », un programme mené par l’IAAF. La perchiste énumère avec entrain les différentes étapes de son come-back, la « Governor Cup » à Volgograd, le meeting « Russian Winter », peut-être le Mondial Indoor à Portland. Avec en ligne de mire, la recherche d’un troisième titre olympique à Rio, après Athènes et Pékin.

Mais ce timing si parfait se voit mis à mal seulement quelques jours plus tard, avec la révélation du scandale du dopage en Russie, lors de la publication le 6 novembre du rapport de Dick Pound, et dès le 26 novembre, la suspension de l’ARAF, la Fédération Russe d’athlétisme par l’IAAF. Elena Isinbayeva réagit avec indignation, expliquant à Yulia Bryk, le journaliste du site « Russian Beyond The Headlines » que cette décision est « injuste, injustifiée et malhonnête à l’égard des athlètes non impliqués dans le dopage », et elle plaide pour des sanctions individuelles et non pas collectives. Malgré tout, début décembre, elle conserve l’espoir de voir la sanction levée à temps pour disputer les JO de Rio sous le maillot de la Russie.

Jenn Suhr, sa grande rivale est de retour

En cette fin janvier 2016, alors que la porte de Rio 2016 apparaît encore très fermée pour les athlètes russes, la perchiste doit assumer la nouvelle du record du monde indoor (5.03 mètres) de Jenn Suhr, et du come back au plus haut niveau de l’Américaine après deux saisons délicates, enfin libérée de ses blessures.

La Championne Olympique de Londres n’a plus connu la brillance depuis Londres, devancée pour le titre mondial à Moscou en 2013 par Elena Isinbayeva, parfaitement préparée pour ce rendez-vous devant son public. Jenn Suhr se présentait pourtant dans le stade Luzkini en ultra-favorite, après son record du monde indoor.

Depuis ce concours de Moscou, Jenn Suhr n’a plus connu que les accessits, 5ème au Mondial en salle en 2014, 4ème au Mondial de Pékin en 2015, et plafonnant à 4.80 mètres. Mais dès ce mois de décembre 2015, elle envoie un signal fort avec une marque à 4.80 mètres.

Jenn Suhr affiche pourtant 34 ans, le même âge qu’Elena Isinbayeva. Mais si la perchiste russe a brillé dès les jeunes catégories, déjà présente au Mondial juniors à 16 ans, Jenn Suhr, elle, n’a découvert la perche qu’à 22 ans. Et comme le souligne son mari et entraîneur, il faut du temps pour maîtriser les techniques de cette difficile discipline.

La dernière rencontre entre ces deux femmes avait tourné à l’avantage d’Elena. Mais y aura-t-il une occasion de revanche pour Jenn ??

  • Texte : Odile Baudrier
  • Photo : Gilles Bertrand